[]
Philopsis

Questions sur la loi de nature

dimanche 10 juin 2018, par Vienne Jean-Michel

Un manuscrit composé à 31 ans est-il une œuvre de jeunesse ? À une époque où un Henry Purcell mourait à peine plus vieux, avec une œuvre musicale conséquente, la question peut se poser ! Mais quand l’œuvre principale de notre auteur (la seule reconnue de son vivant) est publiée presque trente ans plus tard seulement, il faut accorder à ce manuscrit une précocité… relative.
L’ouvrage dont je parle est resté longtemps dans les manuscrits de Locke. Il a été rédigé vraisemblablement vers 1663, alors que son livre principal, l’Essai sur l’entendement humain, a été publié en 1689-1690. Un éditeur lui a donné le nom d’Essais sur la Loi de Nature, et un autre l’a intitulé Questions sur la Loi de Nature, et la prochaine édition scientifique a prévu de l’appeler Disputes sur la Loi de Nature, signe d’un désaccord sur la fonction du texte : ces notes sont-elles destinées à préparer un livre ou à préparer un cours sur une question controversée, selon les bonnes vieilles méthodes scolastiques de la dispute ? Il est vraisemblable qu’il s’agit de notes de cours ; mais l’autre interprétation, la préparation du livre, se justifie quand on voit que la plus grande partie du travail intellectuel de Locke au long de son existence tournera autour de la question « de jeunesse », reprise, corrigée, distanciée. Si une œuvre de jeunesse est celle qui pose la question initiale retrouvée au long du cheminement intellectuel de toute une existence, les Questions sur la Loi de Nature sont bien une œuvre de jeunesse.


titre documents joints

 


| Philopsis éditions numériques | ISSN 1954-3689 |

SPIP

Soutenir par un don