[]
Philopsis

Présentation générale des quatre premières Méditations cartésiennes de Edmund Husserl

mercredi 8 mars 2017, par Depraz Nathalie

Prononcées a Paris dans les murs de la Sorbonne en février 1929, les dites « Conférences parisiennes » forment la matrice initiale de ce qui s’appellera plus tard les Méditations cartésiennes. Or ce texte, remanié à plusieurs reprises entre 1929 et 1932, acquiert un volume que Husserl était loin d’anticiper au départ. Si l’on compare en effet, dans l’édition originale, les Pariser Vorträge qui précèdent les Cartesianische Meditationen et la version allemande des « Méditations » dont nous disposons dans cette même édition, on s’aperçoit que la cellule germinale est constituée de 40 pages, tandis que le texte définitif ne comprend pas moins de 146 pages.


 


| Philopsis éditions numériques | ISSN 1954-3689 |

SPIP